Profil des étudiants

SEMIYU ADEGBITE :  Amoureux de la littérature, et particulièrement de la littérature subsaharienne francophone, Semiyu est doctorant au Département de français, d'espagnol et d'italien depuis septembre 2015.  Après ses études primaires et secondaires en Côte d'Ivoire, son pays adoptif, il a fait ses études universitaires au Nigeria, son pays d'origine, d'abord à l'Université de Lagos, où il a obtenu une licence ès lettres, avec le français comme matière à option, par la suite à l'Université d'Ibadan, où il a obtenu une maîtrise en études francophones.  Il a enseigné la langue de Molière dans tous les milieux d'éducation du Nigeria (garderie, maternelle, école primaire, école secondaire, université).

Titulaire de la bourse Marcel Richard pour l'année 2015-2016, Semiyu souhaite faire des recherches sur le roman ouest-africain dans la littérature subsaharienne francophone.  Il a déjà à son actif des articles publiés, deux romans, ainsi qu'un recueil de poèmes inédits qu'il a l'intention de publier avant la fin de ses études doctorales.  Outre le roman francophone et la création littéraire, la traduction et le féminisme comptent parmi ses intérêts de chercheur.


Photo de Bridget BaduBRIDGET BADU a obtenu une licence universitaire à Kwame Nkrumah University of Science and Technology (KNUST) au Ghana.  Au cours des quatre années d'études de premier cycle, elle a suivi des cours en français à l'Université d'Abomey Calavi au Bénin.  Après avoir obtenu son diplôme, elle a été auxiliaire d'enseignement au département des langues modernes de KNUST.  Elle a travaillé aussi à la Maison Française / Campus France de KNUST.  Étudiante de maîtrise à l'Université du Manitoba depuis septembre 2016, elle a suivi le cours « Histoire des médias franco-canadiens de l'Ouest » avec le professeur Dominique Laporte à l'automne 2016.  Elle suit actuellement le cours « Littérature et espace » avec la professeure Irène Chassaing et le cours « Les auteurs de la Révolution française » avec la professeure Armelle St-Martin.  Pour son mémoire de maîtrise, elle projette des recherches sur des écrits de femmes, sous la direction du professeur Dominique Laporte.


Photo de NorahMASEGO NORAH BOIKANYO a commencé ses études de maîtrise au département de français, d'espagnol et d'italien en janvier 2017.  Elle a étudié auparavant à l'Université du Botswana où elle a obtenu une licence de français et d'anglais.  Au cours de cette période, elle a eu la possibilité de suivre un cours de français au CAVILAM (Centre d'Approches Vivantes des Langues et des Médias) - Alliance française de Vichy.  Elle est titulaire également d'un diplôme de deuxième cycle en éducation et a enseigné pendant deux ans.  Sous la direction de professeur Dominique Laporte, elle souhaite mettre sur pied un projet de mémoire de maîtrise sur des chroniques féminines dans des journaux canadiens-français de l'Ouest.






PATTI GERMANN : Après une carrière dans l'enseignement, Patti Germann a commencé en septembre 2015 des études doctorales sous la direction de la professeure Irène Chassaing.  Elle a entrepris des recherches sur la représentation de la guerre et de l'atrocité dans les films d'Alain Resnais et dans l'œuvre littéraire de Marguerite Duras.  Elle s'intéresse en particulier aux théories esthétiques relatives à l'expression commémorative de l'Histoire.  Son mémoire de maîtrise, déposé à l'Université du Manitoba en 1995, concerne le style polyphonique d'André Malraux dans L'espoir, un roman sur la diversité des activités du Front populaire pendant la guerre civile espagnole.


ALEXANDRE GOUTTEFANGEAS : Étudiant d’origine auvergnate, titulaire de la bourse Marcel Richard pour l’année universitaire 2013-2014, et de la bourse UMGF pour l'année universitaire 2014-2015, Alexandre Gouttefangeas prépare sa maîtrise d’études françaises au sein de notre département depuis septembre 2013.

Alexandre a participé, avec grand intérêt, au colloque ayant souligné le centenaire de notre département en novembre 2013 avec une présentation sur la collaboration du département avec l’Alliance française du Manitoba et avec le Gouvernement français après 1943, dans le but de mettre l’accent sur l’implication de notre corps professoral dans des institutions promouvant la langue et le fait français au Manitoba. Il a également célébré notre centenaire à l’occasion d’une collaboration musico-théâtrale sur les planches entre la Faculté de musique Marcel A. Desautels de l’Université du Manitoba et notre département en lisant des poèmes de Victor Hugo, Charles Baudelaire et Paul Verlaine.

Avec deux autres étudiants, Michelle Keller et Neil Gablenz, Alexandre a collaboré à l'édition d'un bulletin collectif qui a marqué le centenaire de notre département. Il a travaillé également au sein du Département de sociologie de l’Université du Manitoba en tant qu’assistant de la professeure Susan Prentice pour un projet de recherche sur la petite enfance en France et au Canada.  Il est actuellement en charge de la traduction du site internet du groupe de recherche « Research Immigration West » sous la direction de la professeure Lori Wilkinson.

Alexandre prépare son mémoire de maîtrise sous la direction du professeur Dominique Laporte. Il s'intéresse à la grande famille des francophones en milieu minoritaire, autant d'un point de vue littéraire que d'un point de vue socio-historique (fin du XIXe siècle-début du XXe siècle), et surtout à l'immigration de colons français dans l'Ouest canadien et leurs échanges avec les Métis.  Au printemps 2015, il a fait une communication sur les chroniques féminines d"Annette Saint-Amant dans Le Patriote de l'Ouest de 1918 à 1923, à l'occasion d'un atelier organisé par l'APFUCC conjointement avec l'ACÉF XIX.

Alexandre a été également chargé de cours au sein de notre département, où il s'est vu confier la session d'été 2014 du cours FREN 1200, ainsi que le cours FREN 2910 à l'automne 2014.


MICHELLE KELLER rédige sa thèse doctorale sur la refrancisation des jeunes en milieu minoritaire dans l'Ouest canadien et se passionne pour les archives. Son mémoire de maîtrise portait sur la perception au Manitoba de trois groupes linguistiques et culturels (Franco-Manitobains, Métis francophones, anglophones), d’après le journal La Liberté, le St. Boniface Courier / Le Courrier de Saint-Boniface et quelques fonds d’archives.

Michelle s’implique beaucoup dans la vie culturelle francophone et bilingue. Elle est conseillère au Conseil d'administration de la Société historique de Saint-Boniface depuis juin 2014 et préside son Comité de la programmation et de la gestion des collections depuis septembre 2016.  En mai 2017, elle a évalué des projets en français et en anglais d'élèves participant au Red River Regional Heritage Fair à Winnipeg. La série documentaire « French en Amérique » (Slalom Productions, Ottawa) soulignera, dans le cadre du 150e anniversaire du Canada, sa recherche doctorale et son engagement au sein de la francophonie manitobaine.

Michelle s’investit aussi dans la recherche universitaire.  Elle a communiqué les résultats de ses recherches lors de colloques locaux (Université du Manitoba), provinciaux (Alliance française du Manitoba), nationaux (Congrès des sciences humaines) et internationaux (Angers, France), a publié un article dans la revue pluridisciplinaire Francophonies d'Amérique et publiera en 2017 des travaux dans les Cahiers franco-canadiens de l'Ouest et dans la collection de plaquettes « Les Public' de l'APFUCC ».  Elle a aussi diffusé quelques-uns des résultats de ses recherches dans La Liberté et à ICI Radio-Canada.

Contributions à la recherche (PDF)

Numéro 35 de Francophonies d'Amérique

Manella Vila Nova, « L'impact positif de la Loi 5 sur Michelle Keller.  De francophile à francophone assumée », La Liberté, 22 au 28 mars 2017, p. A12-A13. (PDF)

Daniel Bahuaud, « Michelle Keller, c'est l'immersion plus l'ouverture. 'Doit-on même parler de francophone' ? » , La Liberté, 2 au 8 mars 2016, p. A12-A13. (PDF)

Les journaux francophones (entrevue radiophonique à ICI Radio-Canada)

Ses recherches doctorales sont financées par le Conseil de la vie française en Amérique (2014), par le Département de français, d'espagnol et d'italien (2014-2015), par le Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire à Regina (2015-2017), par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (2015-2018) et par l'Université du Manitoba (2015-2019).

Projet subventionné par le CRFM

Projet subventionné par le CRSH

Sir Gordon Wu Graduate Student Scholarship Recipient (Michelle Keller)


Doctorante et boursière, LÉA KON a entrepris, sous la direction de la professeure Louise Renée, des recherches sur les liens entre les courants de la philosophie existentialiste et la littérature contemporaine aux XXe et XXIe siècles. De plus, elle se concentre sur l’herméneutique du soi et de genres tels que le journal intime et l’autobiographie. Léa Kon a obtenu sa maîtrise en littérature française à l’Université du Manitoba en janvier 2011. Son mémoire de maîtrise, intitulé « Le héros romantique dans Le Rouge et le Noir de Stendhal, Illusions perdues de Honoré de Balzac, L’Éducation sentimentale de Gustave Flaubert et Les Travailleurs de la mer de Victor Hugo », a reçu le prestigieux Joan Kennett Award for Thesis Writing de l’Université du Manitoba en reconnaissance de la qualité et de la pertinence de sa recherche. Cette étude souligne les tendances romantiques dans des œuvres considérées comme réalistes, dans le but de conceptualiser chronologiquement la distinction entre le romantisme et le réalisme et de suggérer un mouvement en évolution. Dans le domaine de l’enseignement universitaire, Léa Kon se passionne pour son rôle de chargée de cours. Elle motive ses étudiant(e)s à perfectionner leurs habiletés langagières dans les cours d’introduction à la langue française. De plus, elle vise à cultiver chez ses étudiant(e)s une appréciation de la richesse de la langue française et des cultures de la francophonie.


BRIGITTE KUTIN NUAMAH a terminé sa licence à l'Université de Science et Technologie du Ghana en 2014, après avoir obtenu un diplôme d'études en langue étrangère à l'Université d'Abomey Calavi (Benin) un an plus tôt.  Elle a accompli son service national au Ghana comme Teaching / Administrative Assistant.  Pour ses études françaises de deuxième cycle à l'Université du Manitoba, elle a reçu la bourse Margaret R. Pope en septembre 2015 et le Heinz Frank Memorial Scholarship en mars 2016.  Sous la direction du professeur Étienne-Marie Lassi, qu'elle assiste dans ses recherches, elle rédige présentement son mémoire de maîtrise sur les enfants auteurs de crime au cours du génocide au Rwanda en 1994 et de la guerre civile au Congo en 1998.

 Entrevue à CKSB - Brigitte Kutin Nuamah : une Ghanéenne à Winnipeg
 Entrevue à CKSB - Après la neige, le soleil :  Brigitte Kutin Nuamah


 Kemi Ogunade photoOLUFOLAKEMI OGUNADE a obtenu une licence d'études françaises à Babcock University (Nigeria) en 2011.  Au cours de ses études universitaires, elle a suivi un cours de français langue étrangère au CIREL-Village du Bénin (Centre International de Recherche et d'Étude de Langues) à l'Université de Lomé (Togo).  Elle a aussi passé une année d'échange obligatoire au village français de Badagry (Nigeria).  Elle a terminé son service national en 2012 et enseigné le français dans une école secondaire jusqu'en 2013.  En 2014, elle a obtenu un diplôme en secrétariat bilingue de l'Alliance Française et le diplôme de français professionel Affaires du niveau b2.  Elle a enseigné à nouveau le français de 2015 à 2016.  Récipiendaire de la bourse Marcel Richard pour l'année 2016-2017, elle a commencé des études françaises de deuxième cycle à l'Université du Manitoba en janvier 2017.  Pour son mémoire de maîtrise, elle projette une étude comparée sur l'influence des femmes dans les littératures africaines et québécoise. 


DOMINIQUE REYNOLDS :


REZA REZAI : Titulaire d'un baccalauréat en arts, avec une spécialisation en français et en économie, Reza Rezai prépare une maîtrise en création littéraire, sous la direction de la professeure Lise Gaboury-Diallo, au Département de français, d"espagnol et d'italien de l'Université du Manitoba.


Anthony Spitael photoANTHONY SPITAËLS (Visiting Student, 2016-2017) : Après avoir obtenu la bourse nationale du mérite et une license en lettres modernes à l'Université Clermont-Auvergne, Anthony Spitaëls s'est engagé dans le programme de master L.I.P. (littératures, idées, poétique) et travaille sur les enjeux du discours et de la rhétorique politique dans la conceptualisation et l'évolution de l'idée de nation française et de la représentativité des parlementaires.  Une étude menée par l'entremise d'un mémoire en deux volets (2016-2018), « Enjeux du discours législatif de la Révolution à la Ve République », sous la direction du professeur Philippe Antoine (UCA) et pour lequel il a reçu une bourse spéciale d'excellence à la recherche du Rotary Club.  Il lui a notamment été dévolu le rôle d'ambassadeur pour le Rotary Club de Saint-Flour (France) auprès du club de Winnipeg.

En échange universitaire, il a passé l'année académique 2016-2017 à l'Université du Manitoba afin d'ouvrir ses perspectives de recherche et d'aider à bâtir l'accord bilatéral entre les deux facultés en étant le premier à faire l'expérience.  Investi au sein du département, il a notamment collaboré à l'annotation critique des articles de Pierre Laporte sur le Manitoba francais (FSI Publications).  Une collaboration d'autant plus étroite avec le professeur Dominique Laporte lors d'un cours de lecture dirigée sur le « discours sur la nation canadienne-française ou métisse dans l'histoire de la Confédération » qui a débouché sur une conférence publique « Louis Riel : de l'homme au personnage » ; examen des Journaux de guerre et de prison » (affiche de la conférence - PDF) et se poursuit par l'écriture à venir d'un article.  Ses travaux sur le discours politique ont également été influencés par sa présence aux séminaires du professeur Armelle St-Martin sur « les auteurs de la Révolution française » et le cours de « littérature et espace » proposé par le professeur Irène Chassaing grâce à qui il travaille à l'écriture d'un article sur la notion d'espace et de parole à l'Assemblée nationale française.  En collaboration notamment avec le professeur Chassaing et Michelle Keller, doctorante, il est un des initiateurs d'un projet de création d'une revue scientifique au sein du département.

Anthony participera également au colloque proposé par l'Université d'Alberta à Edmonton sur la présence française, belge et suisse dans l'Ouest canadien les 27 et 28 octobre 2017 (appel à communication) et proposera une communication sur « la propagande pour la colonisation de l'Ouest canadien ; le cas des voyages en Europe de l'abbé Gaire et de ses contributions à la presse. »

Membre du programme d'ambassadeur « World W.I.S.E. » du centre international de l'université, Anthony Spitaëls s'est beaucoup impliqué dans la promotion des échanges universitaires et la valorisation culturelle, notamment par le biais de la gestion d'expositions d'art et la supervision d'évènements d'envergure, avant de proposer, en collaboration avec Marine Pouleau, étudiante en échange de l'Université de Toyo (Japon), sa propre exposition de photographie en avril 2017.

Enfin, impliqué dans l'univers francophone de Winnipeg, il a collaboré brièvement avec l'Alliance française du Manitoba ainsi qu'au sein de l'hebdomadaire francophone La Liberté et a notamment mené une courte étude sur les enjeux de sa numérisation.

EVENTS
2017 sept colloque poster

Colloque international « Rencontre des imaginaires, imaginaires transculturels » (appel à communications) (PDF)

Programme du colloque international (PDF)


LINKS
Fabula.org

Colloque de l'APLAQA

Colloque de l'APFUCC 

Rencontre de l'ACÉF-XIX

Congrès de la SCEDHS

Colloque et Cahiers du CEFCO 

G.R.E.L.C.E.F. - The University of Western Ontario

Conseil International d'Études Francophones (CIÉF) 

Association Canadienne des Études Africaines (ACÉA)


AWARDS LINKS
Faculty of Arts Graduate Student Conference Travel Award

Faculty of Graduate Studies Travel Award

Congress of Social Sciences and Humanities Traveling Scholarship (PDF form)

University of Manitoba Graduate Student Association (UMGSA) Conference Grant 


ARCHIVES
Laurent Poliquin, De l'impuissance à l'autonomie, Sudbury, Prise de parole, 2017

Anthony Spitaëls' Photo Exhibit 2017

Conférence Louis Riel 2017

70th Anniversary of CKSB (1946-2016)

Journée internationale de la Francophonie 2016 (PDF)

Colloque « Génocides et langage » 2016 (PDF)
at McMaster University

Colloque René Bazin 2016  

Communication de Michelle Keller au colloque René Bazin 2016

Robert Nicolas, Nouvelles orphelines, Saint-Boniface, Les Éditions du Blé, 2015.

Centenaire de l'Alliance française du Manitoba - conférences le 15 septembre 2015 (PDF)

Congrès des sciences humaines 2015 (PDF)

Conférence Benjamin Sulte 2015 (PDF)

Café citoyen bilingue 2015 (PDF)

Colloque Sade 2014 (PDF)

Music at Midday 2013 (PDF)

Colloque du Centenaire 2013 (PDF)

FSI Colloquia 2013 (PDF)

Colloque du CRCCF 2013 (PDF)

Congrès de l'APFUCC 2012 (PDF)



Semiyu Adegbite and Patti Germann


Michelle Keller