French Graduate Seminar

Les auteurs de la Révolution française
de 11h30 à 13h00

Conférenciers invités

le 8 février
dans la salle 402 Tier

                                    


Natalie LaFleur
Université de Montréal

Derrière le Rideau de Mirabeau

le 15 février
dans la salle 409 Tier


Sante Viselli
Université de Winnipeg

Le conflit amour/devoir dans L'Émigré de Sénac de Meilhan

le 1 mars
dans la salle 409 Tier


Henry Heller
University of Manitoba 

Bankers, the French Revolution and the Birth of Capitalism

le 8 mars
dans la salle 409 Tier


Joël Castonguay-Bélanger
University of British Columbia

Les Nuits révolutionnaires de Rétif de la Bretonne

le 15 mars
dans la salle 409 Tier


Raymond Hébert
Université de Saint-Boniface

Du Contrat social à la Terreur : libération et dérapages

le 29 mars
dans la salle 409 Tier


Marie-Laure Girou-Swiderski
Université d'Ottawa 
La présidente d'Arconville juge la Révolution

le 5 avril
dans la salle 409 Tier


Amalia Zurzolo
Université de Saint-Boniface
Le Discours sur l'Origine de l'Inégalité : Les images mythiques de Rousseau qui influencent le mouvement révolutionnaire

le 12 avril
dans la salle 409 Tier


Daniel Ferreira
Université de Rio Janeiro

Gilles Deleuze, l'histoire comme différence et radicalisation du principe de la multiplicité pendant la Révolution Française

Chez Deleuze, entre les événements il n'y a que la rupture, c'est pourquoi il faut voir l'histoire, d'un côté, par l'absence de la
causalité et, de l'autre, par le principe de la division et du remplacement infini.  Cet entendement abandonne le principe de
la continuité proposé par Chronos, et reprend le concept de l'Aiôn, celui qui donne à l'histoire de la force, malgré la potence
de la multiplicité.  À partir de ces genres de questionnements, on propose une lecture de la Révolution Française qui nie la
possibilité de l'existence d'un mouvement unique et une certaine totalité capable de donner à la Révolution un sens.  Cette
perspective met en échec l'idée de la Révolution, et propose enfin la compréhension de plusieurs révoltes qui bouleversaient
la vie sociale et politique de la France à la fin du XVIIIe siècle.