Rencontrer le personnel
ry_moran  Ry Moran - Directeur
Étant le premier directeur du Centre national pour la vérité et réconciliation, le travail de Ry Moran est de guider la création d’un trésor national durable – des archives autochtones bâties sur l’intégrité, la confiance et la dignité. Ry est venu au Centre directement de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR). Pour la CVR il a facilité la collecte de presque 7,000 déclarations enregistrées en video et audio, fournies par les anciens élèves des pensionnats indiens et par d’autres personnes affectées par le système des pensionnats. Il était également responsable pour la collecte du patrimoine documentaire du système des pensionnats indiens de plus de 20 départements  gouvernementaux et de presque 100 archives d’églises – des millions de dossiers au total.

Avant de rejoindre la CVR, Ry était le fondateur et le président des productions YellowTilt, qui ont livré des services dans de nombreux domaines, y compris l’histoire orale et la présentation des langues autochtones.  Il a animé des émissions  télévisées internationales,  il a organisé des événements culturels nationaux, et il a composé et  produit la musique originale pour la télévision des enfants. Les compétences professionnelles et la créativité de Ry lui ont valu plusieurs prix, y compris  le Prix national des modèles autochtones et le Prix de musique autochtone canadienne. Ry est un membre fier de  la Nation Métisse.

Trina McKellep - Adjointe administrative
En tant qu’adjointe administrative, Trina veille à tout ce qui est lié à l’organisation: elle gère le calendrier de Ry, elle règle les questions administratives et s’occupe de la planification des événements et des réunions.  Trina est une membre fière de la Première Nation Opaskwayak et elle a grandi dans les communautés manitobaines de Moose Lake et Cranberry Portage. Elle possède un diplôme en administration des affaires du Collège universitaire du Nord. Elle a travaillé auparavant pour Swampy Cree Tribal Council, la Fondation autochtone de guérison, la Première Nation Opaskwayak, la Commission des relations découlant des traités du Manitoba, et la Commission de vérité et réconciliation où elle a occupé des postes divers, notamment coordonatrice culturelle avec l’équipe organisant des événements nationaux et coordonnatrice de la consignation de déclarations pour la Colombie Britannique et Alberta.

Trina sait qu’elle suit le parcours tracé par son destin. «

anne lindsay  Anne Lindsay - Archiviste adjointe
En tant que l’archiviste adjointe pour le Centre national pour la vérité et réconciliation, Anne est  responsable pour la compréhension de la  signification des documents dans la collection du Centre et la relation qu’ils entretiennent. Elle supervise aussi une petite équipe d’étudiants, surtout ceux du  Programme d’études archivistiques de l’Université du Manitoba qui aident à organiser la collection du CNVR afin qu’elle soit facilement accessible aux Survivants, aux chercheurs et au public.

Anne était une archiviste avec la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) avant de rejoindre  l’équipe du CNVR. Née et élevée à Winnipeg, elle a toujours eu un profond   intérêt pendant toute sa vie pour les relations entre les peuples autochtones et ceux qui sont venus au Canada en tant que colons.

Préservant le patrimoine documentaire qui témoigne de l’histoire concernant ces relations et le rendant largement accessible représente « une partie très importante dans la restauration de l’équilibre entre les cultures autochtones et les cultures des colons », affirme Anne.
« La réconciliation, c’est trouver l’équilibre ».

L'équipe des archives

jesse boiteau   Jesse Boiteau 
Jesse est en train d’écrire sa thèse sur  l’établissement des archives du CNVR en mettant l’accent sur le concept de transparence, confiance et participation. Il prévoit d’obtenir son diplôme en finissant le programme d’études archivistiques de l’Université du Manitoba au printemps 2015. Jesse est membre de la Nation Métisse et a vécu dans plusieurs communautés manitobaines avant de s’établir à Winnipeg pour le début de ses études secondaires. Il aime bien « l’énergie et la vivacité partout à l’Université du Manitoba. C’est un endroit dynamique en ce qui concerne des archives, très innovateur. »

 

jarad buckwold  Jarad Buckwold
Jarad a travaillé avec d’autres archives, mais lorsqu’il a commencé de travailler pour le CNVR, « je suis tombé amoureux avec ce travail enrichissant et plus significatif  que mon travail habituel. » Il dit que cet expérience probablement modifiera son cheminement de carrière. Né et élevé à Winnipeg, Jarad envisage d’obtenir son diplôme du programme d’études archivistiques de l’Université du Manitoba en 2015.

 

nicole courrier Nicole Courrier 
Nicole est une étudiante Métisse à sa deuxième année d’études au programme archivistiques de l’Université du Manitoba. Elle a étudié les droits des Autochtones, elle a assisté à l’évènement national de la CVR  à Edmonton, Alberta et elle est inscrite à la classe  Conversations critiques: vérité et réconcilation, offerte par le Centre de recherche sur les droits de la personne. Nicole a récemment complété un stage à Edinburgh au Service national des dossiers d’Écosse.   Elle est impressionnée par « l’abondance » des documents qui composent la collection du CNVR.   « C’est presque accablant. »

 

Vanda Fleury-Green
Vanda est une femme Métisse de la communauté  Uno au Sud-Ouest du Manitoba. Son arrière grand-père a fréquenté le pensionnat indien à Lebret, Saskatchewan. L’intérêt de Vanda de travailler pour le CNVR a été marqué par sa recherche sur les terrains des anciens pensionnats indiens au Manitoba. Cela a formé la base d’une série des photos-histoires représentant la “fusion du visuel avec l’archivistique, du contemporain avec l’historique.” Employée du Musée du Manitoba pendant cinq ans, Vanda a développé des programmations éducatives pour les élèves du secondaire dans le Nord. Elle a travaillé aussi pour Native Communications Inc. en tant qu’animatrice d’émissions de radio, orientées vers les jeunes Autochtones de Winnipeg.

 

danna slessor-cobb Danna Slessor-Cobb 
Le fait que la collection du CNVR est numérique la rend d’autant plus intéressante pour Danna. « C’est l’avenir de notre domaine. Les choses sont devenues plus ouvertes en termes de préservation et accès de façons qui n’étaient pas possibles auparavant. » Danna a participé à plusieurs projets d’archivage impliquant des communautés autochtones et des communautés marginalisées et elle a travaillé en tant  que bénévole avec la CVR. Elle compte à obtenir son diplôme en 2015.

 

chris zaste  Chris Zaste
Chris est fier de pouvoir classer les documents de la collection du CNVR et de les rendre plus accessibles. Il travaille au Centre car « c’est unique, utile et efficace;  ça touche beaucoup de personnes. » Chris acquiert également une expérience de valeur en ce qui concerne  la gestion des documents numériques. Il était né et élevé à Winnipeg et il compte avoir son diplôme du programme d’études archivistiques de l’Université du Manitoba en 2015.